Retour sur le 1er salon de l achat responsable du dunkerquois

Dans le cadre des Etats généraux de l'emploi local et pour la première fois sur le territoire, le salon de l'achat responsable s'est tenu, le 28 novembre dernier, à la Communauté Urbaine de Dunkerque, dans le cadre du mois de l'Economie Sociale et Solidaire du territoire.
Ce premier salon a été initié par le club de l'Economie Sociale et Solidaire et co-organisé avec la Communauté Urbaine de Dunkerque et Entreprendre Ensemble. Cet événement a permis de mobiliser des entreprises, des collectivités, des bailleurs et des comités d'entreprise pour leur permettre de " faire des affaires ! " avec les acteurs et les entreprises de l'Economie Sociale et Solidaire du territoire.
En ouverture, Monsieur Sony Clinquart, Vice-Président au développement social et solidaire a rappelé qu'une telle initiative permet de rendre visible l'Economie Sociale et Solidaire : " Aujourd'hui, nous montrons, au-delà des discours, qu'il faut croire à la réalité de cette nouvelle forme d'entrepreunariat qui met l'homme au coeur de ses préoccupations et qui concilie de façon innovante une approche sociale et économique ! "
Tout au long de cette journée, les échanges sur les stands ont permis de concrétiser des engagements entre les acteurs de l'Economie Sociale et Solidaire et les acteurs de l'Economie " classique ".

Une table ronde portant sur les passerelles entre l'économie générale et l'ESS a rassemblé des élus, des représentants d'entreprises, des représentants régionaux et nationaux de réseaux de l'ESS. 
Dans un premier temps, Jean Marc Vandevelde ( Papillons Blancs) a pris la parole au nom du nouveau club de l'ESS du dunkerquois (14 structures à ce jour) pour présenter les ambitions et la volonté des membres du club d'être une porte d'entrée pragmatique pour favoriser les échanges et les partenariats entre acteurs économiques.
Pour illustrer ces propos, des films courts ont permis d'illustrer des partenariats existants entre des entreprises locales et des acteurs de l'ESS.
Les débats ont été denses et ont montré la nécessité de réfléchir à des coopérations territoriales qui permettraient de développer des complémentarités entre acteurs économiques plutôt que de renforcer la concurrence.
l'intervention d'un partenaire belge WAAK ( 42 millions de chiffre d'affaires annuel, 1600 salariés dont 80 % sont reconnus handicapés...) a permis d'apporter un témoignage sur ce qui se passe à quelques kilomètres de notre territoire

 

Les participants à la table ronde :
Monsieur Damien Carême, Vice-Président à la transformation écologique et sociale de l'agglomération, environnement, énergie et transport à la CUD, Monsieur Sony Clinquart, Vice-Président au développement sociale et solidaire à la CUD, Monsieur François Lavallée, Vice-Président de la Chambre de Commerce et D'Industrie Côte d'opale, Anne-Laure Federici, déléguée générale du Réseau des collectivités Territoriales pour une Economie Solidaire (RTES), Monsieur Matthieu Debeire, Directeur adjoint de la Chambre Régionale de l'Economie Sociale et Solidaire Hauts de France et Monsieur Jean-Marc Vandevelde, Présidnet du club de l'ESS.

Lors des nombreux échanges, il a été rappelé l'importance pour l'Economie " classique " et l'Economie Sociale et Solidaire de ne pas s'opposer : " Le développement de l'économie circulaire, la complémentarité pour répondre à des marchés, l'environnement, l'impact sanitaire et sociétal peuvent être des enjeux communs qui concourrent également à développer l'emploi local ".

Monsieur Jean-Yves Frémont a donc rappelé : " la nécessité de maintenir le dialogue et l'équilibre. Il y a beaucoup d'éléments de code génétique que nous partageons et nous pouvons mettre en synergie ces compétences. "

Monsieur Sony Clinquart, a, quant à lui, conclu : " C'est important de réfléchir à la fois à la consolidation de l'ESS sur notre territoire tout en développant des passerelles avec tous les acteurs économiques locaux. J'ai d'ailleurs proposé à Monsieur Patrice Vergriete, Président de la Communauté Urbaine de Dunkerque, 10 mesures phares pour 2017 allant dans ce sens avec, pour objectif principal : l'emploi. "

A l'issue de cette table ronde, une convention de partenariat entre la SCOP " Les Courses Asteur " et Entreprendre Ensemble a été signée par Monsieur Laurent Lebecque, gérant de la SCOP et Monsieur Jean-Yves Frémont.

Afin de compléter ces échanges, 3 ateliers thématiques ont été animés par des experts reconnus

" La responsabilité sociétale " animé par Sophie Letartre, cheffe de Projet Innovation Sociale, Réseau Alliances - Entrepreneurs de Croissance Responsable. " La clause emploi dans les marchés publics et privés " animé par Sylvian Dursent, Chargé de mission - Union régionale de l'Insertion par l'Activité Economique. " Le mécénat " animé par Patrick Rosenfeld - Consultant, Culture d'Entreprise.

Par ailleurs, tout au long de la journée, des contacts directs ont permis, et c'était bien l'objectif, de renforcer des partenariats entre les acteurs de l'ESS et de développer des contacts avec les acheteurs publics ou privés.
Pour une première, les objectifs sont atteints : Ce salon a réussi à combiner les actions pragmatiques avec des réflexions de haut vol.

  Mots clés :